Pignon

Le pignon sert à désigner à l'origine la partie supérieure triangulaire du mur d'un bâtiment permettant de donner des versants à un toit.



Catégories :

Élément d'architecture - Façade - Mur

Recherche sur Google Images :


Source image : la-maison-de-fred.over-blog.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Mur qui limite une construction sur ces faces latérales dont le couronnement est fréquemment triangulaire suivant la pente d'un comble et dont le sommet porte le bout d'une toiture (source : ho-net)
Le pignon d'une maison
Le pignon d'un chalet respectant les traditions (vallée d'Abondance, Chablais français)


Le pignon sert à désigner à l'origine la partie supérieure triangulaire du mur d'un bâtiment permettant de donner des versants à un toit.

Le pignon reçoit la plus simple des charpentes : les poutres horizontales, les pannes, qui supportent les poutres qui plus est faible section posées dans la ligne de pente, les chevrons.

Le pignon peut se terminer un peu au-dessus du toit, qu'il soit en façade, ou qu'il soit au sein de la bâtisse comme sommet d'un mur de refend porteur, et être non couvert.

Le pignon non couvert peut être à redents : l'arase (sommet de mur) forme des marches qui sont un élément du style de façade et quelquefois un passage par l'extérieur à une flèche.

Le pignon peut aussi être couvert par le toit débordant et avoir une demi-croupe (pan coupé au niveau du faîtage, biseautage des extrémités en haut des deux versants) dans le cas d'un fort débord.

Le mur qui comporte le pignon est nommé «mur pignon» en opposition au «mur gouttereau» qui supporte le chéneau ou la gouttière qui aboutissait le plus souvent au réservoir d'eau en arrière de bâtisse pour usage domestique et pour le jardin. Le mur pignon est distingué par ses proportions tout autant que par sa forme : l'autre mur est un long-pan.

Le mur pignon a constitué le support favori des cheminées, caractéristique qui est restée avec cette maisonnette typique en Bretagne, le penty. Les fenêtres devant être opposées à l'âtre, ces murs pignons à cheminée étant sans baies sont fréquemment tournés contre les vents et pluies dominants.

Le chalet a une architecture qui montre une continuité dans l'utilisation du pignon support des poutres, la façade principale est en pignon et peut être plus large que la façade latérale.
Il en est de même de l'architecture des ateliers fabriqués au XIXe siècle dont les murs les plus longs sont à sommet en «dents de scie» et supportent les toitures sheds.

En France, en façade sur la rue, le mur pignon a été interdit par ordonnance de police du 18 août 1667. Cette mesure fait suite à l'incendie qui détruisit Londres entre le 1er et le 10 septembre 1666. En effet, les maisons avaient pignon sur rue et le feu s'était propagé aisément en passant par les charpentes.
L'expression «avoir pignon sur rue» y fait référence, indiquant au départ que tel marchand ou telle entreprise disposait d'une notoriété incontestable dans une ville, et dénote aujourd'hui une présence affirmée dans un domaine.

Dans l'acceptation moderne, le mur pignon fréquemment localisé comme mur mitoyen dans les villes en opposition au mur de façade principale dans la rue, est devenu le mur ne comportant pas l'entrée. Mais il peut alors être le support d'une toiture terrasse et ne pas avoir de sommet triangulaire, avoir une gouttière s'il est sous une croupe, et avoir des fenêtres s'il n'est pas en vis-à-vis.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pignon_(architecture).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu