Ordre architectural

Les ordres, en architecture, déterminent les proportions, les formes et l'ornementation de toute partie construite en élévation.



Catégories :

Élément d'architecture

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Cette colonne supporte un chapiteau particulièrement simple composé de moulures, ... ordre corinthien : ordre architectural grec apparut au milieu du Vème siècle avant... (source : vieux-lyon)
Chapiteaux de formes classiques (extrait de l'Encyclopédie, vol. 18)  : a. toscan, b. dorique, c. ionique, d. ionique moderne, e. corinthien, f. composite

Les ordres, en architecture, déterminent les proportions, les formes et l'ornementation de toute partie construite en élévation (en particulier des colonnes, sans que leur présence soit impérative, des pilastres, des supports, des entablements). Les grecs n'en reconnaissaient que trois : l'ordre dorique, l'ordre ionique et l'ordre corinthien, les romains en ont ajouté deux : l'ordre toscan et l'ordre composite.

Suivant Vitruve, les architectes, ayant remarqué que le pied de l'homme était la sixième partie de la hauteur du corps, transportèrent cette proportion dans leurs colonnes : «Quelle que fut la grosseur d'une colonne à son pied, ils lui donnèrent une hauteur sextuple, y compris le chapiteau. C'est ainsi que la colonne dorique prit l'empreinte des proportions, de la force et de la beauté du corps de l'homme. »

Plus tard, voulant élever un temple à Diane, ils cherchèrent à instaurer un nouvel ordre : ils lui donnèrent quelque chose de la grâce de la femme et portèrent la hauteur des colonnes à huit diamètres, pour que celles-ci paraissent plus sveltes. Ils y ajoutèrent des bases avec des enroulements, à l'imitation des chaussures[1] et ils placèrent des volutes au chapiteau pour représenter les grandes boucles de la chevelure, rejetée à gauche ainsi qu'à droite du visage. Des cimaises et des guirlandes furent, comme des ornements arrangées sur le front des colonnes, enfin des cannelures creusées le long du fût imitèrent les plis d'une robe. Ces colonnes forment l'ordre ionique qui tient son nom du peuple qui les a découvertes. Le troisième ordre, que nous appelons corinthien, imite la grâce d'une jeune fille : il en a les proportions délicates.

À ces trois ordres, on en ajouta successivement deux, qui sont l'ordre toscan et l'ordre composite.

Ultérieurement quelques ordres composés à l'antique de façon formelle sans avoir de valeur de représentation philosophico-religieuse du Cosmos, ou alors même quelque fois sans être une représentation du tout philosophique sont apparus dans l'architecture moderne.

Caractères différentifs des cinq ordres classiques grecs et romains

Les ordres juxtaposés sont des ordres ioniques, doriques, corinthiens portant les uns sur les autres, chacun étant spécifique à un étage de la construction. La cariatide et l'atlante sont comptés comme un ordre. Ies ordres juxtaposés sont utilisés par exemple dans l'architecture des amphithéâtres.

Les ordres succédant aux ordres gréco-romains antiques

Les ordres des colonnes égyptiennes

En Égypte on distingue six ordres : l'Ordre Palmiforme, l'Ordre Proto-dorique, l'Ordre Lothiforme, l'Ordre Papyriforme, l'Ordre Campaniforme, l'Ordre Hathorique.

Bibliographie

Notes

  1. Notons à ce titre que le mot «socle» qui sert à désigner la base de la colonne est issu du latin socculus («petite chaussure», «sandale»), abréviation de soccus qui a donné «socque» en français.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_architectural.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu