Clocher

Un clocher est un élément architectural d'une église, le plus souvent en forme de tour plus ou moins élevée, qui héberge une ou plusieurs cloches.



Catégories :

Clocher - Élément d'architecture - Histoire urbaine - Édifice vertical - Édifice-type

Recherche sur Google Images :


Source image : pwet.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'ancien dispositif d'horlogerie. Localisé juste sous les cloches, La place de l'église vue du clocher.... NB : L'accès au clocher est dangereux et fermé.... (source : geocities)
  • Les cloches de l'église de Châtillens.... Le clocher se confond avec la paroisse même -.... Un paysage sans clocher est un pays décapité».... (source : chatillens)
  • C'est dans cette partie que sont positionnées deux cloches. Le clocher est couvert d'un petit toit à deux pentes en tuiles canal. Les cloches. Les cloches... (source : paroisses-cady-rotja)
Clocher gascon de l'église de Benquet, XIe siècle

Un clocher est un élément architectural d'une église, le plus souvent en forme de tour plus ou moins élevée, qui héberge une ou plusieurs cloches. Il sert de signal à la communauté chrétienne et avait été créé au départ pour l'appel des fidèles d'une paroisse pour la messe (rassemblement dont la force de cohésion se retrouve dans l'expression "esprit de clocher"). Il sert à sonner les baptêmes, mariages, les prières (angelus), les alarmes (tocsin) et l'heure. Il est un repère dans le paysage pour se situer et se déplacer. (Sur le littoral, il forme un amer pour la navigation).

Présentation

Le clocher peut revêtir des formes particulièrement différentes, selon son plan : carré, polygonal, circulaire, quelquefois simple mur (clocher-mur ou campenard). L'appellation clocher-tour (préférable à campanile, voir plus loin) est réservée à un clocher architecturalement indépendant de l'édifice auquel il est associé. La couverture du clocher peut être en bâtière (toit à deux pentes), un toit à quatre pentes, ou plus. Lorsque la couverture est particulièrement aiguë, qu'elle soit en charpente ou maçonnée, en pierre, brique ou autre, on parle de flèche (ou aiguille). Il arrive que la flèche d'un clocher ne soit pas droite : on parle alors de clocher tors [1], hélicoïdal ou vrillé. Les clochers sont tors soit par accident, soit parce qu'ils sont le chef-d'œuvre de Compagnons bâtisseurs.

Le clocher peut occuper différents emplacements dans le plan d'une église. Fréquemment construit au dessus de la nef, il peut être construit au dessus de la croisée du transept, surmonter le porche d'entrée (clocher-porche) ou être disposé latéralement à la nef. Quelquefois, il est complètement scindé du bâtiment principal de l'église : on parle alors, dans l'usage courant, de campanile. Cependant, en France, au sens strict, ce mot sert à désigner un clocher formant édicule sur le toit d'un bâtiment : il paraît posé sur ce dernier. Il est fréquemment construit en charpente. Il ne faut par conséquent pas appeler campanile un clocher isolé [2] (mot italien pour clocher, dérivé de campana, la cloche). Certaines églises peuvent avoir plus d'un clocher. Il ne faut pas parler de clocher à propos d'une tour qui ne contient pas de cloches, comme il ne faut pas parler de clocheton au sens strictement architectural pour désigner un petit clocher : le clocheton est un amortissement en forme de clocher, mais il ne peut contenir des cloches.

Le clocher est fréquemment surmonté d'une croix, et , en France, d'une girouette en forme de coq gaulois.

L'installation des cloches dans un clocher se fait par l'intermédiaire d'une charpente en bois nommée beffroi, conçu pour limiter les efforts exercés par le mouvement des cloches sur la construction en maçonnerie. Le beffroi sert à désigner aussi, par métonymie, une sorte de clocher laïc construit dans des édifices municipaux, ou alors des gares. Les baies du clocher donnant sur la chambre des cloches sont fréquemment pourvues d'abat-sons, lames obliques conçues pour renvoyer le son des cloches vers le sol.

Différents types de clochers

Clocher-mur ou "campenard"

Dessin d'Eugène Viollet-le-Duc, 1856
Campenard de l'église de Saint-Christophe-sur-Dolaison

Voir définition détaillée : campenard













Communes dont le nom comporte le mot "clocher"

Divers

Clocher-porche comme meuble du blason de Soppe-le-Haut.

Voir aussi

Église | Campanile | Beffroi | Minaret

Bibliographie

Liens externes

Notes et références

  1. Association "Les clochers tors d'Europe"
  2. Vocabulaire de l'Architecture, Principes d'Analyse scientifique, Ministère des Affaires culturelles, Paris, Imprimerie nationale, 1972

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Clocher.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu